Pour un homme mord

Signaler ce contenu Voir la page de la critique Critique établie dans le cadre de l'opération Masse critique. On est généreux, on partage, c'est comme une grande famille, on s'épaule, on se frotte, on se détruit. Stroboscopique, enfumé, crasseux, sordide, pas du tout porno malgré le propos mais superbement écrit, le roman éclaire un bout de la nuit absolu. C'est parfaitement décoiffant. Nous savons bien ce que sera la fin de nos pauvres et tristes héros, à Berlin ou ailleurs. On aimerait savoir comment.

La trilogie berlinoise : L'été de cristal ; La pâle figure ; Un requiem allemand

Cependant je devais commenter!. Car ton post est vrai. Je sais que ça ne met pas tous les allemands dans le même panier mais, nettement. Loin de là. Natacha 10 Mai Répondre Hey!

« La prostitution ne sera jamais un boulot comme un autre »

Délicat août, son lancement à Berlin a fait jaser non seulement dans la presse tech mais aussi dans la presse internationale, où en France, elle a été présentée comme le Uber de la prostitution. La loi punit cependant le proxénétisme et l'incitation à la prostitution. Ce jour-là, Pia Poppenreiter a repoussé plusieurs fois le rancard. Le produit était cool mais marche assez raffiné. Nous avions commencé à réflechir sur le concept cet an et nous avons créé la start-up en mars. Nous mettons en rapport des personnes pour des rendez-vous payants [les hommes paient, les femmes proposent leurs services, ndlr].

Pour un homme seul latina

Read more articles

Annonce sur La Casa de Papel Blâme publiée par flogrnr le 27 messidor Comme le titre l'annonce, je vais concentrer ma critique sur le notabilité de Berlin, et non sur la série dans son intégralité. Il y aura donc beaucoup de spoils soyons honnêtes, il n'y aura que ça. Pourquoi Berlin, alors que tous les personnages pourraient mériter des lignes d'analyse? Parce que, selon mon point avec vue, ce personnage est hautement incertain, voir dangereux. Même si j'ai appréciée la série, je ne pouvais marche passer à côté de ça. Berlin, c'est qui? C'es Andres, LE fou de la bande de braqueurs. Il n'y a pas besoin d'avoir les rapports de police pour comprendre qu'il est macho, sadique, a un je surdimensionné et est quasi incapable d'empathie. Mais, comme tous ses compagnons, il n'est pas qu'un criminel: c'est aussi un homme intelligent, capable de conduire toute une équipe avec plus soit moins de succèsavec un certain esprit de l'honneur et de l'amour sur son frangin, et surtout un individu mourant qui a décidé de nourriture chaque jour comme le dernier brave tragique, il est là.