Divertissement pour les père

J'ai beaucoup apprécié le récent billet de Mélanie Notkin, auteure américaine à succès, intitulé J'ai 45 ans, je suis célibataire et sans enfant. Et, non, ça n'est pas 'anormal'traduit de l'anglais sur LeHuffPost. Après réflexion, je me suis dit qu'il fallait bien que je réponde à la place de ce pauvre Brian, dont elle raconte la première rencontre dans un bar, après l'avoir trouvé sur Internet et qui s'interroge sur le passé de cette femme brillante. Je me suis vite reconnu dans ce Brian, avec ses questions étranges, son interrogation, son insécurité, parce que je pense avoir déjà entretenu la même conversation plusieurs fois dans ma vie. Et voyant que je n'étais pas le seul, grâce à Mélanie Notkin, je me suis dit que nous étions peut-être des milliers, voire des millions de Brian. Oui, Mélanie, tu as raison. Être femme célibataire à 45 ans, sans enfant, cela n'a rien d'anormal.

Magazine SUMMUM

La balle était dans notre camp. Juste aux dames, et à quiconque avec ces messieurs était assez brave sur se dénuder en se déhanchant avec scène. Je ne faisais pas association des braves. Les camarades sont montés sur scène, ont dansé comme des bouffons en se délestant progressivement avec leurs vêtements. Ils se sont arrêtés au caleçon, en montrant un goutte de chair de postérieur pour la postérité le tout étant filmé. Les gars étaient fiers de leur torgnole. Décharné, le regard absent. Une amaigrissement squelettique, la peau diaphane. Prêt à tout.

Coup d'oeil sur cet article

Notre appli est gratuite, et les conversations y sont authentiques. Inscrivez-vous sur la meilleure appli de dating du univers : ils sont déjà plus avec millions à vous y attendre! Osez dire ce que vous cherchez avec Badoo!

Célibataire à 30 ans

Rancard express, soirées de rencontres: ces couples sont la preuve qu'on peut y trouver l'amour! Plus de femmes sont inscrites, et environ la moitié diminution d'hommes. Messieurs, c'est votre chance avec dénicher la perle rare! Plus d'informations sont disponibles ici.

À LIRE AUSSI :

Shani SilverMyriam Chouder En juin dernier, j'ai eu 38 ans. Je suis née durant l'étéune époque où les téléphones étaient tous équipés de cordons alors où l'on disposait d'un grand entier de trois chaînes de télévision sur nous divertir. Mon adolescence s'est déroulée dans les années 90, et j'ai donc fait partie de la primordial génération m'initier aux joies des forums de discussion. J'ai ouvert la chemin à des évolutions plus modernes avec l'interaction en ligne, comme la division commentaires ci-dessous. Mais aujourd'hui, je boulon dans un monde de swipes sur trouver le polyamour, de soins avec la peau qui tentent de me préserver comme un cornichon dans ton bocal, et d'hommes sur qui ego semble avoir le même effet combien Casper le petit fantôme : au mieux, je suis invisible et au pire, ils prennent leurs jambes à leur cou en me voyant. Ensemble ça semble indiquer une chose : je suis trop vieille pour être encore célibataire!