Lhomme seul sexuellement nous navons pensez

Chapitre 5. De la sexualité des couples gay p. Les scripts culturels sont des représentations collectives qui énoncent des possibles et surtout des interdits. Comment ces hommes composent-ils avec leurs attentes et leurs conceptions en matière de sexualité, attentes et conceptions en partie déterminées par une socialisation masculine avec laquelle elles ne sont a priori pas immédiatement compatibles? À cet égard, les homo-bisexuels déclarent un répertoire de pratiques plus diversifié que les hétérosexuels. Les gays en couple interviewés témoignent également, pour ceux qui se sont exprimés sur ce point, de pratiques diverses. Ces résultats fournissent deux informations intéressantes pour notre sujet. Néanmoins, Bruno adhère ainsi parfaitement aux représentations largement partagées de la sexualité conjugale hétérosexuelle.

Un cercle vicieux difficile à rompre

Quand je l'ai recroisé quelques mois charmer tard, il m'en a tout avec suite reparlé, me disant qu'il y pensait tout le temps et combien ça avait été fou. Si l'on parle facilement aujourd'hui de tantrisme, polyamour ou sodomie, il est une usage que l'on avoue moins facilement : la pénétration de l'homme par sa partenaire. Avec un gode, on appelle cela le pegging en anglais, assemblage en français. Avec des doigts, marche de jargon particulier. Mais dans chacun les cas, la chorégraphie classique s'inverse : l'homme est en position passive, tandis que la femme a le contrôle. Selon ses adeptes, cette usage procure un plaisir physique pour l'un, très psychologique pour l'autre.